top of page
eau-bleue-transparente-mer-mediterranee-lumiere-du-soleil-plusieurs-bulles.jpg
Rechercher

que deviens-tu ?

Dernière mise à jour : 19 nov. 2023


 

Portrait d'un dauphin de cœur.



Nom / prénom

RABBE Catherine


Surnom

Rabel's


As-tu nagé ? Spécialités ?

Originaire du Jura, j'ai débuté la natation à Dole, au Cercle des Nageurs de Dole et sa Région (CNDR). Partie en sport-études à Annecy à 11 ans puis à Font-Romeu à 14 ans, j'ai ensuite nagé pour Natation 66 - Canet. Mes spécialités : 400NL, 800 NL, 400 4N, dommage que l'eau libre n'existait pas à l'époque...


Ton moment de gloire ?

Un moment "top" : Boulogne-Billancourt 1983 critériums nationaux où je bats le record de France petit bassin au 800 NL en 8’46, et mes premiers titres en sénior au 400 NL et 800 NL la même année. Un moment "flop" : en 1984, je rate la qualif au JO de Los Angeles pour une seconde sur 800 NL.



ta vie aujourd'hui ?

J'ai 56 ans, j’habite dans le Gard, je suis maman d’un garçon de 15 ans, handballeur, et nageur l’été. Je travaille au CEA dans le domaine de la chimie du recyclage (nucléaire et énergies renouvelables).


Tes engagements divers ?

Dans le sport toujours, investie dans le club de natation local en tant qu’officiel et membre du bureau.


Tes pratiques sportives actuelles ?

Natation, je ne sais faire que ça... mais en mode tranquille ;)


Quelles sont les valeurs développées durant ta période de nageuse te servent le plus dans ton quotidien ?

La persévérance, on n’obtient rien sans travailler, l’esprit collaboratif et un haut niveau d’exigence, avec moi-même, mais malheureusement également avec les autres ;). Le sport, école de la vie !


Ta devise ?

No pain, no gain !


Ton regard sur le sport de haut niveau aujourd'hui ?

Professionnalisme ! Dans les années 80, le sport de haut-niveau était une science ‘’expérimentale'', centrée sur le couple entraineur-entrainé. Il me semble qu’aujourd’hui, le sportif est au cœur d’un dispositif plus professionnel, avec différents intervenants qui s’occupent non seulement de la partie physique mais également d’autres composantes (physio, psycho…). Il me semble aussi que le sportif est plus acteur de son projet, sans doute l’allongement des carrières et, de fait, la plus grande maturité des sportifs, y est pour quelque chose. Mais je vois cela de très loin...



Pourquoi avoir adhéré aux Dauphins de cœur ?

Le projet m’a séduite, avec un double objectif : participer à une belle action pour des associations, mais également retrouver d'anciens nageurs, de mon époque mais pas seulement, avec lesquels on partage un passé fait de longues heures à arpenter les bassins ! Du cœur et de la bonne humeur !





141 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

AIDER.

Comentarios


bottom of page